citoyenneté, local, top

Le 5 octobre, on a écrit l’histoire !

L’équipe de Ricochets, accompagnée de Laurianne Berger et Loïc Métraux de Solidarité-Handicap mental,
entoure Hadrien Buclin, député au Grand Conseil et dépositaire de la motion.

Le 5 octobre, le Grand Conseil vaudois a voté une demande de modification de la Constitution vaudoise qui permettra à toutes les personnes en situation de handicap d’avoir le droit de voter dans le Canton de Vaud. Le Grand Conseil, c’est l’endroit où les politiciennes et politiciens élus par le peuple votent les lois. Ricochets est allé à leur rencontre pour faire des interviews et savoir ce qu’ils et elles pensent d’accorder le droit de vote à toutes les personnes en situation de handicap du Canton. On leur a aussi distribué avec Catherine Roulet des flyers avec des explications. Le Grand Conseil a voté oui ! Le peuple devra alors voter pour accorder le droit de vote à toutes les personnes en situation de handicap dans le Canton.

Aujourd’hui, les personnes en situation de handicap sous curatelle de portée générale n’ont pas le droit de voter en Suisse. Mais les choses évoluent dans le bon sens dans le Canton de Vaud ! Dans le Ricochets n°2, on a raconté que le 16 juin dernier, « la motion Buclin », du député Hadrien Buclin, qui demande que toutes les personnes en situation de handicap aient les mêmes droits politiques que tout le monde devait être débattue au Grand Conseil vaudois. Mais les choses ne se sont pas déroulées comme prévu et le vote de la motion a été reporté à cet automne sans qu’on connaisse la date exacte. Le Grand Conseil, c’est le parlement du Canton de Vaud qui décide des lois qui sont appliquées dans le Canton. Les députés, ce sont les politiciennes et politiciens qui sont élus par le peuple et qui décident des lois au parlement. Une motion, c’est une proposition qui est débattue au Grand Conseil.

4 jours pour réagir

Le jeudi 30 septembre, Catherine Roulet appelle Omar de la rédaction de Ricochets pour l’informer que le droit de vote des personnes en situation de handicap sous curatelle de portée générale allait être débattu au Grand Conseil vaudois le mardi 5 octobre. Catherine Roulet est membre du Comité d’institution d’Eben-Hézer Lausanne, co-présidente d’Insieme Vaud, et elle est aussi une ancienne députée du Grand Conseil.

Omar informe la rédaction de Ricochets de la nouvelle le lendemain – le 1er octobre – lors de notre réunion d’Estimédia du vendredi. On décide alors de nous rendre devant le Grand Conseil le mardi 5 octobre pour réaliser des interviews des députés avant et après leur vote de la motion. On imagine ensemble les questions que nous poserons aux députés et on se donne rendez-vous à 8h30 devant le Grand Conseil. Catherine Roulet nous propose aussi de distribuer un tract, c’est-à-dire un document avec des arguments qui expliquent aux députés pourquoi il faut dire oui au droit de vote des personnes en situation de handicap sous curatelle de portée générale. On décide alors de réaliser ce document avec elle. Une version du document sera distribuée aux députés du Grand Conseil avant le vote ; et une autre version du document est écrite en français facile à lire et à comprendre pour être distribuée à toutes les personnes en situation de handicap qui seront présentes devant le Grand Conseil le 5 octobre. Le document est écrit durant le week-end, relu par Catherine Roulet et toute la rédaction de Ricochets, avant d’être imprimé le lundi 4 octobre à l’EspaceGraphic, l’imprimerie d’Eben-Hézer Lausanne (voir le texte du tract ci-dessous).

Un grand sourire pour un grand jour !

Ce matin du mardi 5 octobre, il pleut et il fait froid. L’automne vient d’arriver avec son manteau de feuilles multicolores. Quand Omar arrive devant le Grand Conseil à la place du Château à Lausanne peu avant 8h30, il voit Carlos devant la porte avec un grand sourire. Comme un grand sourire pour un grand jour ! Puis arrivent les membres de la rédaction de Ricochets les uns après les autres. Et voici Jules, Caroline avec son imperméable orange pétant accompagnée de Bernadette, Catherine Roulet, Niangu et François. Toute l’équipe est à l’heure !  Mais nous ne sommes pas seuls et d’autres associations nous rejoignent : l’association Solidarité-Handicap mental avec notamment Loïc Métraux et Laurianne Berger qui portent des panneaux jaune et orange sur lesquels il est marqué «… voter… faire mes choix… avoir des droits », Insieme Vaud et Forum Handicap sont aussi là. On s’est toutes et tous réunis ce jour-là pour la même cause !

Avec Ricochets, on fait une réunion rapide pour discuter des dernières questions d’organisation. Toute l’équipe est excitée à l’idée de faire les interviews avec les députés. Omar distribue les appareils pour enregistrer les propos des députés et on forme trois équipes. Deux équipes ont pour mission de réaliser des interviews et une équipe a pour mission de distribuer le tract avec Catherine Roulet.

Et voilà que quelques députés arrivent. On peut imaginer leur surprise en découvrant tout ce monde devant le grand Conseil de si bonne heure! Les deux équipes de reporteurs de Ricochets se mettent au travail ! « Madame, on est de la rédaction de Ricochets ! Vous nous accordez une interview ?… Que pensez-vous de la motion Buclin et du droit de vote pour les personnes en situation de handicap sous curatelle de portée générale ? ». L’accueil est en général chaleureux, mais nous recevons quand même quelques réponses un peu crues comme ce député qui lance « la motion Buclin, elle ne concerne que 10 personnes dans le Canton »… Malgré le fait que les députées et députés semblent un peu pris sur le vif avec nos interviews surprises entre le café du réveil et le début de la séance, la grande majorité d’entre eux acceptent volontiers de se prêter au jeu.

Suspens…

Et voilà que la centaine de députés présents sont entrés dans le parlement. Vont-ils et vont-elles accepter la motion Buclin…? Le pouvoir de changer le cours des choses et la responsabilité qui va avec est maintenant entre leurs mains. La rédaction de Ricochets se sépare pour se retrouver plus tard à 16 heures devant le Grand Conseil pour faire les interviews après le vote de la motion Buclin. Catherine Roulet, quant à elle, rejoint l’espace du Parlement qui est réservé aux spectatrices et spectateurs pour suivre le débat qui précédera le vote de la motion Buclin. Mais patience, c’est le point 7 de la séance de ce matin-là. A 12h18, Omar reçoit un sms de Catherine Roulet : « Passé avec 73 oui et 55 non. Il va donc y avoir un vote populaire. Bravo à toute l’équipe d’avoir été présent, ça a bien aidé ! ». On est très surpris car pour être franc, personne ne pensait que la motion allait être acceptée! Les messages crépitent sur le groupe WhatsApp de Ricochets. On se dit alors « Mais c’est historique ce qu’on est en train de vivre ! »

16 heures, la rédaction est de retour au Parlement. Carlos insiste : « il faut entrer, il faut entrer ! ». Bref, on n’a pas trop le choix, il faut y aller. On passe la sécurité à l’entrée du bâtiment et nous voilà dans la salle du Grand Conseil où se déroule les débats. Quelle magnifique salle ! On observe les derniers débats du jour et on s’en va peu avant la fin car nous devons poursuivre notre mission : interviewer les députés après le vote de la motion Buclin ! On explique au responsable de la sécurité qu’on est Ricochets, le média d’Eben-Hézer Lausanne, et qu’on doit interviewer les députés qui viennent de voter la motion. Ce grand Monsieur grisonnant et très gentil nous propose alors d’aller à la buvette du Grand Conseil. Cette buvette est normalement réservée aux députées et députés et ils s’y retrouvent après les débats pour boire un coup. Après l’effort, le réconfort. On prend place à une table, partage un verre et on réalise nos dernières interviews avant de nous quitter. Quelle journée inoubliable !

La rédaction de Ricochets
Thomas Brasey, Jules Brischoux, Carlos Correvon, Caroline Goretta, Bernadette Oberson, Niangu Nginamau, Omar Odermatt
Notre action politique a porté ses fruits !
Commentaire de la rédaction

Le fait que toutes ces associations, institutions et personnes en situation de handicap se soient rassemblées devant le parlement, qu’elles aient par leur présence affirmé leur existence, qu’elles aient brandi des pancartes, qu’elles aient interrogé les députés sur ce qu’ils et elles allaient voter, qu’elles aient distribué un tract qui donne des arguments solides en faveur des droits politiques pour toutes les personnes en situation de handicap; force est de constater que toutes ces actions collectives ont réellement influencé l’issue positive du débat et l’acceptation de la motion par les députés. On peut voir dans la retransmission vidéo du débat juste avant le vote que vous pouvez visionner en cliquant ici https://www.sonomix.ch/live/gcvd/1934 (entre 01:46 et 02 :33) que les députés ont évoqué notre présence à l’extérieur du parlement et ils ont aussi repris des phrases qui étaient inscrites sur le tract que nous leur avons distribué. On était toutes et tous là pour la même cause et notre action politique a porté ses fruits en contribuant à l’issue positive du vote ; alors que de l’aveu même de Hadrien Buclin, le vote n’était pas gagné d’avance !


Comme pour le tour de France, ce qui s’est passé le 5 octobre dernier, c’est une victoire d’étape. Ce vote du Grand Conseil pour les droits de toutes les personnes en situation de handicap du Canton de Vaud est quelque chose de très positif qui nous rapproche de la victoire. Mais la lutte n’est pas finie car cette décision du Grand Conseil implique une modification de la Constitution du Canton. La Constitution, c’est la loi la plus importante du Canton ; et pour la modifier, c’est le peuple qui doit voter. Il faudra donc continuer à nous mobiliser et maintenant convaincre la population du canton de Vaud de voter OUI aux droits politiques pour toutes les personnes en situation de handicap espérons-le en 2022. C’est bientôt à vous de jouer !

Un grand merci aux députées et députés du Grand Conseil vaudois pour leur vote, pour leur accueil chaleureux et d’avoir accepté de répondre à nos questions à l’improviste !

La rédaction de Ricochets

Les interviews des députées

Voici les interviews que nous avons réalisées avec les députées et députés du Grand Conseil vaudois :

Le matin du 5 octobre avant le vote

Hadrien Buclin

L’interview d’Hadrien Buclin, dépositaire de la motion

Carine Carvalho

L’interview de Carine Carvalho

Céline Misiego

L’interview de Céline Misiego

Dylan Karlen

L’interview de Dylan Karlen

Jean Tschopp

L’interview de Jean Tschopp

Jean-Luc Chollet

L’interview de Jean-Luc Chollet

Séverine Evéquoz

L’interview de Séverine Evéquoz

Yann Glayre

L’interview de Yann Glayre

L’après-midi du 5 octobre après le vote

Arnaud Bouverat

L’interview d’Arnaud Bouverat

Grégory Devaud

L’interview de Grégory Devaud

Nicolas Mattenberger

L’interview de Nicolas Mattenberger

Le texte du tract distribué le 5 octobre aux députées et députés du Grand Conseil
Message aux député.e.s du Grand Conseil

Ce texte a été écrit en collaboration avec des participant.e.s de la manifestation.

Voter c’est exister

Nous, les personnes sous curatelle de portée générale, sommes des citoyennes et citoyens comme les autres. Merci de nous donner enfin notre place pour que nous puissions avoir des droits politiques comme tout le monde. 

Aujourd’hui, la Suisse est prête à accepter que les personnes handicapées aient aussi des droits politiques pour trois raisons :

1. La Suisse a signé en 2014 la Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées. Cette convention internationale dit que les personnes handicapées ont aussi des droits politiques. 

2. La Constitution vaudoise et la Constitution suisse disent que toutes les personnes qui vivent en Suisse sont égales devant la loi et qu’elles ne peuvent pas être traitées différemment parce qu’elles ont un handicap par exemple. 

3. Les citoyennes et citoyens genevois ont voté en 2020 pour que les personnes handicapées soient reconnues comme des citoyens comme les autres et qu’elles puissent donc aussi voter à Genève.

Aujourd’hui, le Grand Conseil va voter la motion Buclin et va ainsi décider si toutes les personnes handicapées du Canton de Vaud auront automatiquement des droits politiques. 

Nous vous remercions de voter pour que les personnes handicapées aient aussi le droit de vote en acceptant la motion Buclin.

La vidéo du débat du Grand Conseil

Visionnez la vidéo du débat et du vote de la motion Buclin par le Grand Conseil en cliquant ici https://www.sonomix.ch/live/gcvd/1934 (entre 01:46 et 02 :33)